Acupuncture sans aiguille

L’acupuncture fait partie de la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC). Elle permet de  restaurer la libre circulation de l’énergie dans le corps, aide l’organisme à retrouver son équilibre interne, améliore le fonctionnement des organes et du système nerveux.

Le rôle de l’acupuncture est de réguler les échanges naturels pour permettre au corps de maintenir son équilibre.
Par exemple, les émotions exacerbées troublent l’énergie : la colère blesse le foie ; la peur, les reins ; « la rumination de pensées obsessionnelles », la rate ; la tristesse, le poumon ; la joie excessive (l’hystérie), le cœur…

Notons que nous ne stimulons pas les points d’acupuncture avec des aiguilles (certaines personnes ne le supporteraient pas d’ailleurs), mais avec d’autres outils aussi efficaces comme les doigts, la chaleur, les ventouses ou encore les outils de Dien Chan…

Multi-Réflexologie (Dien Chan)

Le créateur de l’acupuncture vietnamienne

Le Dien Chan, traduction vietnamienne de « réflexologie faciale » a été créé par le Pr. Bùi Quôc Châu, au Vietnam, dans le milieu des années 70.  

Le Dien Chan, à la différence des autres techniques réflexologiques utilise plusieurs cartes de zones et points réflexes. Le visage est la zone de prédilection mais la méthode permet de travailler sur les oreilles, les mains, les pieds, le dos et le torse : on parle de multiréflexologie, d’acupuncture sans aiguille (alternative pour ceux ou celle voulant consulter un acupuncteur à Chartres mais ayant la phobie des aiguilles).

Docteur en médecine traditionnelle chinoise et acupuncteur, le Professeur Bùi Quôc Châu travaillait avec des aiguilles et obtenait des résultats trés précis. Pour permettre à chacun d’utiliser sa méthode, il a retiré les aiguilles et créé petit à petit des outils s’adaptant aux parties du corps à stimuler et aux objectifs à atteindre.

Après avoir consolidé les bases de sa méthode, le Professeur a affiné et confirmé ses théories par la pratique clinique auprès de milliers de patients au centre de guérison des toxicomanes d’Hô Chi Minh ville où il exerçait. Cet apprentissage empirique lui a permis de créer une technique de pointe basée sur la véracité des résultats.

Le Dien Chan peut se définir par l’association :

– De schémas de réflexion (planches), il en existe plus d’une trentaine reflétant le corps sur le visage ou sur une autre partie du corps. L’objectif de ces schémas est de permettre la prise en charge de la douleur symptomatique (diagnostiquée) et des déréglements fonctionnels légers (ballonnements, maux de tête passagers, douleurs d’arthrose…).

– Des points réflexes (différents des points d’acupuncture) utilisés seuls ou combinés entre eux. Leur objectif étant de venir renforcer ou compléter le travail sur les schémas de réflexion. 

– Des outils de stimulation permettant d’agir sur les zones et points réflexes de différentes manières.

Outils yin et yang pour stimuler les différentes parties du corps
Le moxa et la moxibustion seront développés dans une autre partie
Les timbres permettant de prolonger la stimulation

Le champ d’application du Dien Chan est vaste, un des aspects les plus spectaculaires de la méthode est un soulagement de la douleur parfois en quelques minutes !

Le professeur Châu a d’ailleurs été récompensé par l’Académie de médecine traditionnelle chinoise de Pékin qui a reconnu la réflexologie intégrale Dien Chan comme étant la thérapie orientale offrant les résultats les plus rapides.

Au Vietnam, 5 millions de personnes sont soignées rien qu’avec cette méthode alors qu’en France son développement sur la dernière décennie fut très rapide, de nombreux paramédicaux notamment, l’utilisent en complément de leur activité.

Le Dien Chan est actuellement pratiqué par plus de 15 000 spécialistes dans 35 pays.

Quelques avantages de la méthode

– On n’a pas besoin d’enlever ses vêtements, ses chaussures. Par exemple, une personne qui ne souhaite pas pratiquer la réflexologie plantaire peut y avoir recours exclusivement.

– Lorsqu’on dispose de peu de temps (20 minutes), le Dien Chan est tout à fait indiqué. Son efficacité est instantanée, on voit tout de suite le résultat et chacun peut le pratiquer sur lui et recourir à une méthode NATURELLE éprouvée.

– Il est facile et pratique à mettre en oeuvre : 2 chaises (et une petite table ) suffisent. Il peut être pratiqué facilement, n’importe où et n’importe quand.

– Vous pouvez garder vos vêtements car le travail s’effectue en majorité sur le visage. Un travail éventuel sur le corps peut également être réalisé.

– Les résultats dans certains cas sont mesurables à la fin de la séance parfois en quelques minutes notamment sur la douleur.

– Il est à la fois préventif et curatif. Certaines populations l’ont adopté dans leur hygiène de vie.

– Le visage est une zone réflexogéne de premier ordre, facilement accessible. Très proche du cerveau et richement vascularisé, il est parcouru par tous les méridiens yang, pourvu de nombreuses terminaisons nerveuses, et s’y terminent les deux principaux vaisseaux gouverneur et conception. Le visage centralise toutes les zones réflexes du corps et se trouve être le miroir expressif des douleurs.